-fère


-fère

-fère Élément, du lat. -fer « qui porte », de ferre « porter, renfermer » : florifère, diamantifère.

-fère
élément, du v. lat. ferre, "porter".

⇒-FÈRE, élément suff.
Élément suff. issu du lat. -fer « qui porte », de ferre « porter », donnant aux nombreux mots — essentiellement des adj. — où il figure en lat. ou en fr., la signification de « porter » ou de « contenir » et p. ext. de « produire » quelque chose.
A.— Les mots construits signifient : « qui porte, qui supporte, qui contient, qui renferme, qui transporte » quelque chose.
1. BOT. Cf. baccifère, conifère, crucifère, fructifère, ombellifère, staminifère et :
bractéifère, adj. « Qui porte une ou plusieurs bractées » (LITTRÉ)
bulbifère, adj. « Qui porte un bulbe » (cf. J.-J. AMPÈRE, Corresp., 1818, p. 154)
corticifère, adj. « Qui porte une écorce » (LITTRÉ)
culmifère, adj. « Qui porte un chaume comme le blé, le seigle » (LITTRÉ)
dactylifère, adj. « Qui porte ou produit des dattes » (LITTRÉ)
glandifère, adj. « Qui porte des glands ». Tenant dévotieusement entre ses mains la touffe d'or, le rameau glandifère (CLAUDEL, Connais. Est, 1907, p. 82)
granifère, adj. « Qui porte des grains » (cf. VERNE, Vingt mille lieues, t. 1, 1870, p. 146)
racémifère, adj. « Qui porte des fleurs en grappe » (LITTRÉ)
2. GÉOL. -fère signifie « qui contient, qui renferme » la substance minérale désignée par la base. Cf. anthracifère, aurifère, argentifère, diamantifère, pétrolifère, platinifère, fossilifère et :
alunifère, adj. « Qui contient de l'alun ». Le cambrien moyen est à l'état de schistes noirs dits alunifères (LAPPARENT, Abr. de géol., 1886, p. 156)
calcarifère, adj. « Qui contient du calcaire ». Pierre à détacher.Argile calcarifère de la forme gypseuse; teinturerie, nettoyage (A. PÉRÈS, Pierres et roches, 1896, p. 14). Les tas d'argiles calcarifères et pyriteuses (LAPPARENT, Minér., 1899, p. 529)
cuprifère, adj. « Qui contient du cuivre ». Les pyrites nickelifères et cuprifères du Canada renfermant environ (...) de nickel et (...) de cuivre (GUILLET, Techn. métall., 1944, p. 16)
ferrifère, adj. « Qui contient du fer ». Amphiboles alumineuses ou ferrifères (LAPPARENT, Minér., 1899, p. 454)
filicifère, adj. « Qui renferme des empreintes de fougères » (LITTRÉ)
nickelifère, adj. « Qui contient du nickel » (cf. GUILLET, loc. cit.)
ossifère, adj. « Qui contient des ossements ». Les couches ossifères des cavernes sont de date plus récente (J. DÉCHELETTE, Manuel archéol. préhist., celt. et gallo-rom., t. 1, 1914, p. 96)
radifère, adj. « Qui contient du radium ». Le pourcentage de plomb dans un minéral radifère du précambrien (TEILHARD DE CH., Phénom. hum., 1955, p. 148)
salifère, adj. « Qui contient du sel ». La surface supérieure du gisement salifère (HATON DE LA GOUPILLIÈRE, Exploitation mines, 1905, p. 254)
3. MÉD. Le mot construit est un adj. ou un subst. qui désigne un conduit, un canal destiné à transporter quelque chose. Cf. aérifère, chylifère, lactifère, séminifère, sudorifère, urinifère et :
oxygénifère, adj. « Qui porte l'oxygène » (LITTRÉ)
4. ZOOL. Cf. antennifère, embryonifère, mammifère, papillifère, vaccinifère et :
dentifère, adj. « Qui porte des dents ». La nouvelle éminence dentifère (CUVIER, Anat. comp., t. 3, 1805, p. 130)
cilifère, adj. « Qui porte des cils » (LITTRÉ)
crinifère, adj. « Qui porte une crinière » (LITTRÉ)
microforaminifère, adj. « Qui possède de petits trous ». Microforaminifères, flagellés, conodontes, spores et pollens (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 501)
gibbifère, adj. « Qui possède une bosse » (LITTRÉ)
spirifère, adj. « Qui porte des spires » (cf. LOTI, Rom. enf., 1890, p. 134)
tentaculifère, adj. « Qui possède des tentacules ». Octophellia (...) bord du disque tentaculifère simple (PERRIER, Zool., t. 1, 1893, p. 758)
vasculifère, adj. « Qui possède des vaisseaux ». Des branchies ou feuillets pectinés et vasculifères, disposés aux deux côtés du cou ou de la tête (LAMARCK, Philos. zool., t. 1, 1809, p. 156)
vélifère, subst. masc. « Poisson qui possède une nageoire en forme de voile ». De délicieux vélifères, qui peuvent hisser leurs nageoires comme autant de voiles déployées aux courants favorables (VERNE, Vingt mille lieues, t. 2, 1870, p. 19
5. Vx et littér. Cf. célérifère, vélocifère et :
dapifère, subst. masc. « Écuyer tranchant ». Un dapifère suit le convoi l'épée au côté (CHATEAUBR., Mém., t. 3, 1848, p. 496)
glabellifère, subst. masc. « Porteur du glabellum, porte-éventail » (d'apr. LITTRÉ)
léguminifère, adj. « Orné de légumes ». Un chapeau marron et léguminifère (CHEVRILLON, Bret. hier I, 1925, p. 130)
nubifère, adj. « Qui porte des nuées » (LITTRÉ)
nectarifère, adj. « Qui contient du nectar ». Une fossette nectarifère simulant un œil de verre ou une grosse perle nacrée (GIDE, Corresp. [avec Valéry], 1902, p. 390)
pendulifère, adj. « Qui porte un pendule ». La question par elle-même [il faut être naturaliste] est très sérieuse et plane sur notre art, à nous troubadours plus ou moins pendulifères, ou penduloïdes (SAND, Corresp., t. 5, 1866, p. 151)
palmifère, subst. masc. « Individu qui porte un palmier ». Je montrai au palmifère l'horloge de la gare de Vincennes qui marquait l'heure de mon train (VOGÜÉ, Morts, 1899, p. 289).
Rem. On rencontre dans l'ouvrage de Louis Marchis le subst. masc. spiralifère « jouet portant une hélice » : Un jouet (...) le spiralifère (...) consiste en une légère hélice mise en rotation très rapide au moyen d'une ficelle (Nav. aér., 1904, p. 47).
B.— Les mots construits expriment l'idée de produire quelque chose.
1. PHYS., CHIM., MÉD. BIOL. Cf. acidifère, calorifère, gluorifère, somnifère et :
cholérifère, adj. « Qui donne le choléra ». En attendant le même soleil de juillet à un an d'intervalle, accablant aujourd'hui, comme cholérique et cholérifère dans sa fureur (VERLAINE, Œuvres compl., t. 4, Mes hôp., 1891, p. 308)
frigorifère, adj. « Qui produit du froid ». Rapprochement de la température du local de celle du frigorigène ou du fluide frigorifère (BOULAY, Arboric. et prod. fruit., 1961, p. 109).
lucifère, adj. « Qui produit de la lumière ». La sagesse qui est issue avant l'étoile lucifère! (CLAUDEL, Corona Benignitatis, 1915, p. 376)
Rem. On peut remarquer que le surnom du diable, de l'ange déchu est demeuré sous une forme latine « Lucifer ».
luminifère, adj. « Qui produit de la lumière ». Les hypothèses relatives à la constitution de l'éther luminifère (BERGSON, Essai donn. imm., 1889, p. 116)
globulifère, adj. « Qui produit des globules ». Carbone et Caracciolo décrivent des « cellules globulifères », grandes cellules renfermant des globules rouges (Jacquépée ds Nouv. Traité Méd., fasc. 3, 1927, p. 461)
ignifère, adj. « Qui porte le feu. Sel ignifère, sel produit par l'ébullition de l'eau » (LITTRÉ)
insectomortifère, adj. « Qui cause la mort des insectes ». Munissez-vous de tromblons, de peignes et de fioles d'eau insectomortifère (GAUTIER, Tra los montes, 1843, p. 15)
kystifère, adj. « Qui provoque un kyste ». L'ingestion d'eau polluée par des matières kystifères (Dopter ds Nouv. Traité Méd., fasc. 3, 1927, p. 317)
pestifère, adj. « Qui communique la peste » (LITTRÉ)
vénénifère, adj. « Qui contient ou produit un venin ». Quelques opérations fluidiques et vénénifères que leur ont révélées les trois brahmes (HUYSMANS, Là-bas, t. 2, 1891, p. 188)
2. BOT. Cf. oléifère, conifère, lactifère, résinifère et :
bifère, adj. « Qui produit du fruit deux fois dans l'année » (LITTRÉ)
moschifère, adj. « Qui produit du musc » (LITTRÉ)
nucifère, adj. « Qui donne des noix ». Rompre les noix de toutes les espèces de palmiers nucifères (BERN. DE ST-P., Harm. nature, 1814, p. 69)
ovulifère, adj. « Qui produit des ovules ». Au moment où les écailles ovulifères d'un cône femelle s'écartent spontanément, on a pu obtenir des graines fertiles (Al. BRONGNIART, Graines foss., 1876, p. 31)
papyrifère, subst. masc. « Plante dont l'écorce sert ou peut servir à faire du papier » (LITTRÉ)
séricifère, adj. « Qui porte, qui produit le fil à soie » (LITTRÉ)
thurifère, adj. « Se dit des arbres qui donnent une résine analogue à l'encens » (LITTRÉ)
vernicifère, adj. « Qui produit le vernis » (LITTRÉ)
3. ZOOLOGIE :
mellifère, adj. « Qui produit le miel ». Les définitions et les plaisanteries volaient comme des abeilles mellifères (L. DAUDET, Salons et journaux, 1917, p. 11)
ovifère, adj. « Qui contient, qui produit des œufs ». Dans le scarabé nasicorne il y a six tubes ovifères de chaque côté, contenant chacun cinq ou six œufs (CUVIER, Anat. comp., t. 5, 1805, p. 197)
purpurifère, adj., subst. « (Famille des mollusques) qui produisent la pourpre » (cf. LOTI, Rom. enf., 1890, p. 135)
4. P. plaisant. :
bifteckifère, adj. « Qui rapporte du bifteck, qui fait vivre ». Un jeune homme en train de rédiger... quelque correspondance étrangère ou provinciale, mais bifteckifère (FUSTIER, Suppl. dict. Delvau, 1889, p. 498)
honorifère, adj. [S'appliquant à une pers.] « Qui confère de l'honneur ». Et à qui le public suppose une faveur honorifère que le plus souvent le prince leur refuse (JOUY, Hermite, t. 2, 1812 p. 210).
Vitalité. Le suff. -fère a formé de très nombreux mots dans la lang. fr. Mais sa vitalité actuelle est faible. La lecture de ces termes a montré en effet qu'ils sont fortement spécialisés. Ils sont largement employés p. ex. en zool. ou en bot. où ils peuvent définir une famille ou un groupe : les conifères, les mammifères, les ombellifères...; la minér. les utilise également pour désigner les richesses du sous-sol. Mais hormis ces domaines et qq. mots fréquemment attestés comme calorifère ou somnifère, le suff. -fère produit peu de mots nouveaux.
Prononc. :[-].
Étymol. et Hist.
A.— Certains mots ainsi construits sont empr. directement au lat. :
aurifère (1532) < lat. aurifer (aurum + fero)
crucifère (1701) < lat. crucifer (crux + fero)
flabellifère (1872) < lat. fbabellifer (flabellum + fero)
florifère (1783) < lat. florifer (flos + fero)
fructifère (XVIe s.) < lat. fructifer (fructus + fero)
B.— Les autres mots ont une formation savante.
1. Le rad. est un mot lat. :
calorifère (1807) < calor + fère
célérifère (1794) < celer + fère
mammifère (1791) < mamma + fère
somnifère (1500) < somnus + fère
vinifère (1812) < vini + fère
2. Le rad. est un mot fr. :
carbonifère (1846) < carbone + fère
chylifère (1665) < chyle + fère
gypsifère (1842) < gypse + fère
pétrolifère (1867) < pétrole + fère
urinifère (1843) < urine + fère
Bbg. DARM. 1877, p. 220. — DUB. Dér. 1962, p. 20, 107.

-fère
Élément tiré du lat. -fer « qui porte », du v. ferre « porter, renfermer », et qui entre dans la composition de termes didactiques. || Ex. : acidifère : qui produit un acide; aérifère : qui conduit l'air; aquifère : qui contient de l'eau.
Acidifère, actinifère, aérifère, albuminifère, alifère, amentifère, aquifère, arénifère, argentifère, argilifère, aurifère, baccifère, balanifère, calorifère, carbonifère, célérifère, cérifère, chylifère, conchylifère, conifère, corymbifère, crucifère, culmifère, cuprifère, cupulifère, diamantifère, foraminifères, fossilifère, frigorifère, fructifère, gallifère, gemmifère, gommifère, gummifère, ignifère, iodifère, lactifère, lanifère, mammifère, manganifère, mellifère, métallifère, mortifère, nectarifère, nickélifère, oléifère, ombellifère, papillifère, pétrolifère, pilifère, pinifère, platinifère, plombifère, prolifère, quartzifère, radifère, résinifère, rotifère, saccharifère, sétifère, somnifère, squamifère, staminifère, stannifère, stolonifère, titanifère, unguifère, vaccinifère, vélocifère, yttrifère, zincifère, etc.

Encyclopédie Universelle. 2012.


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.